Mots-clefs

, , , , , ,

Attention, le Dragon est en passe de céder sa place au Serpent…

99

Demain, nous allons fêter le Nouvel An ASIATIQUE et j’insiste sur ce mot. En effet en 2013, nul n’est sans savoir que l’Asie ne se limite pas qu’aux chinois. Alors quand j’entends parler de Nouvel An chinois, j’ai le sang qui me monte à la tête.
L’Asie est composée certes de chinois, mais aussi de japonais, coréen, vietnamien et autres nationalités : donc je le dit haut et fort : ce Nouvel An n’est point l’exclusivité de la Chine !!!! Alors gare aux écarts de langage 🙂

Ma famille et moi, nous fêtons le « Têt » : c’est le nom donné à la période du Nouvel An au Vietnam. Certes je n’ai point les yeux bridés et mon teint est plus que hâlée, mais chaque année, je suis prise d’un engouement à l’approche de cette fête qui me rappelle une partie de mes origines métissées. Ce qui était pour moi encore, il y a quelques années, une occasion supplémentaire d’avoir des étrennes ; et depuis, devenu l’occasion de se réunir en famille et de perpétuer une tradition qui remonte à plus de 4 générations.

Avant de vous parler popote, j’aimerai vous décrire un peu les us et coutumes vietnamien. Alors même si ma famille n’est plus bouddhiste, il me semble important de partager avec vous les gestes de mes aînés.

Au Vietnam, l’approche du Têt est une période ou l’économie et le travail s’arrêtent : les gens sont en congés, rentrent dans leurs familles en province ou à la campagne. On s’affaire à nettoyer et décorer la maison, on prépare en avance le « Banh Tet » et le « Banh It », gâteaux à base de riz gluant avec une farce salée ou sucrée (soja, haricot mungo, noix de coco au sucre de canne…), et qui sont cuits à la vapeur, enveloppés dans des feuilles de bananiers. Les tables sont garnies de belles assiettes de fruits frais et de « Muc » (fruits confits à base de potiron, kaki, gingembre, graine de citrouille…) afin d’accueillir les invités : c’est un peu l’équivalent de nos chocolats de Noël. Une farandole de mets traditionnels est préparée pour garnir les autels des défunts. C’est une période où l’on va en famille à la pagode pour prier, les enfants reçoivent les fameuses enveloppes rouges et l’on fait éclater des pétards pour chasser les mauvais esprits.

Farandole de fruits frais & confits
98

Ma famille est originaire du sud du Vietnam, et nous préparons, enfin ma mère prépare le « Thit Kho Trung » : c’est du poulet au caramel et aux oeufs durs. Quelques semaines avant, elle prépare aussi des multitudes de pickles typiques (carottes, navets, sojas…) qui marinent dans une sauce vinaigrée à la fois salée et sucrée. La veille du Nouvel An, on se régale du poulet que l’on roule dans une galette de riz avec les pickles et pleins d’herbes fraîches. On trempe ensuite ce mini rouleau de printemps dans la sauce au caramel dans laquelle la viande a cuit… Hum, un délice sain et léger dont je te montrerai bientôt les photos…

Chaque année, j’ai tellement plaisir à me retrouver en famille, tous réunis autour d’une table dressée comme l’aurai faite mon arrière-arrière-grand-mère à Saigon. J’espère que tu as eu plaisir à m’accompagner dans ces préparatifs !

Banh It, gâteaux de riz gluant à la noix de coco aromatisée au sucre de canne

3

Pickles de carottes, sojas, navets…

2

Poulet au caramel & ces pickles
01

Allez trêves de papotages, je te laisse déguster des yeux les photos des préparatifs du dîner familial comme si nous étions à Saigon, et Bonne Année « Chuc Mung Nam Moi ».

Bonne dégustation !!!

Publicités