Mots-clés

, , , ,

Comme vous tous, j’ai découvert Cyril Lignac sur M6 en 2005.

Son côté sympathique à travers mon petit écran m’a donné envie de pousser la porte de son restaurant « Le Quinzième » ; et là, j’ai sombré dans le péché de gourmandise. A ce jour, je n’en suis pas encore guérie et ce n’est pas prêt de s’arrêter.

Ce fut mon premier restaurant gastronomique, et j’en garde un souvenir mémorable. La soirée fut parfaite : l’équipe en salle, les plats servis et surtout un chef qui passe de table en table pour s’assurer du confort de chacun de ces clients. C’est aussi la première fois de ma vie que j’ai demandé une dédicace à quelqu’un !

En quelques mots, je suis fan de Cyril (et de son talent culinaire) et j’assume, au grand désespoir de mon grand Doudou. Mon petit Doudou, lui, l’adore comme moi et l’appelle Cyrilou. Il hurle dans les librairies dès qu’il voit un livre de notre chef préféré. Oui, c’est nous la tribu avec un mini-pouce d’1m30, qui pousse des cris à la FNAC au rayon des livres de cuisine 🙂

Je te propose une recette issue de son premier livre de cuisine « Génération Chef ». Cette entrée est succulente, inratable et surtout, tu fais un malheur auprès de ceux qui s’en régalent.

Ingrédients (pour 6 personnes)

4 gros oeufs frais

1 bouquet de ciboulette

200 g de Laguiole (ou de Cantal)

8 cuillères à soupe de crème fraîche

Pain ou baguette

Beurre & huile d’olive

Fleur de sel & poivre

Préchauffer le four à 180° (th 6). Ciseler la ciboulette, découper des tranches d’1/2 cm d’épaisseur de Laguiole à la taille de vos ramequins, verrines ou moules prévus. Beurrer les ramequins et déposer successivement une cuillère de crème fraîche, une tranche de fromage et un peu de ciboulette. Casser un oeuf dans le ramequin, recouvrir d’une 2ème cuillère de crème, d’un peu de ciboulette puis saler et poivrer.

Déposer vos ramequins dans un grand plat, couvrir à mi-hauteur d’eau frémissante et mettre au four 10mn. Pendant ce temps, tailler des lanières dans le pain et les rouler dans de l’huile d’olive. Faire poêler ces mouillette jusqu’à coloration.

Servir aussitôt les oeufs cocotte sorties du four, accompagnées des mouillettes dorées !

Bonne dégustation

Et avec ce petit billet, je participe fièrement aux :

Mercredis Gourmands d’Anne LaureT

Publicités