Mots-clés

, , , , , , , ,

C’est notre première rencontre, la première fois que tu vas lire ma plume.

Toutes les premières fois sont importantes et je voudrais te faire bonne impression. Pour cela, j’ai choisi un inconditionnel de la cuisine vietnamienne, connu sous le nom de “Paté impérial” en France, Le “nem” au Vietnam du Nord ou “Chả giò” au Vietnam du Sud. Ce choix n’est pas anodin, je pourrai en manger matin, midi et soir… Et j’espère te transmettre ce virus dans ma recette.

Allez, partageons ma recette familiale et j’insiste sur ce petit détail, car comme tout plat typique, il doit exister autant de recette, qu’il y a de famille. Et bien sûr, la mienne est la meilleure :-) (Merci maman, merci Mamie). Elle fait le bonheur de mon entourage et j’espère qu’il en sera de même pour toi !

Tu verras, faire des nems n’est pas difficile ; le plus dur étant de prendre le coup de main au moment de rouler sa galette de riz. Et là, l’huile de coude (la patience voir la zénitude) ne sera pas de trop !

Ingrédients :

1 kg de viande hachée (porc, poulet ou crevette)

600 gr de carottes

500 gr d’oignons

100 gr de champignons noir chinois

1 poignée de vermicelles (appelé aussi cheveux d’anges)

1 cuillère à café d’ail haché

Sel, poivre

1ere étape, préparer la farce

Réhydrater 100gr de champignons noirs asiatiques et les passer au hachoir.

Réhydrater une bonne poignée de vermicelles, l’égoutter et les couper en petits morceaux avec un ciseau.

Râper les carottes, les presser entre les mains afin de retirer le maximum d’eau (cela évite de détremper la galette de riz).

Émincer très finement les oignons.

Réunir carottes, oignons, ail, vermicelles et champignons noirs à la viande.

Saler, poivrer et mélanger le tout du bout des doigts.

2eme étape, rouler les nems

Dans un bol à bord évasé, mettre une cuillère de sucre (roux ou de canne de préférence) et verser dessus de l’eau bouillante et bien mélanger avec un cuillère. Ce sucre va caraméliser lors de la friture et donner une jolie couleur dorée à tes nems !

Sur une table, poser une serviette préalablement humidifiée. Tremper la feuille de galette de riz dans l’eau bouillante pour la réhydrater et la poser sur la serviette pour que l’excédent d’humidité soit absorbé.

Déposer une quenelle de farce au bord de la galette (à 2 cm du bord du haut). Rabattre d’abord sur la quenelle les bords des 2 côtés de la galette puis le bord du haut et commencer à rouler fermement (pas trop non plus, sinon dans l’huile, la farce va exploser).

Recouvrir les nems roulés avec un linge humide.

3eme étape, frire les nems 

Faire chauffer une casserole d’huile. Retirer du feu avant d’y plonger les nems et remettre sur feu moyen/fort. Bien les remuer dans la friture pour éviter qu’ils ne se collent entre eux et les retirer lorsqu’ils seront dorés.

Pendant que les nems se dorent la pilule dans leur piscine d’huile, je te conseille de préparer la sauce Nuoc Mam, la salade et la menthe fraîche.

Car sitôt posée sur la table, l’assiette de nems fumants te chuchotera de doux “mangez-moi”. Et là tu tomberas dans le coté obscur de la tentation. Personne, ni ta progéniture ni ton cher et tendre ne pourra t’arrêter face à ce péché de gourmandise.

Bonne dégustation et bon Mercredi

Et avec ce petit billet, je participe fièrement aux :

Mercredis Gourmands d’Anne LaureT

Publicités